L'agriculture dans les SCOT (2011)

Le contexte

Malgré les pressions de l’urbanisation et les difficultés touchant l’économie du secteur, l’agriculture en Pays d’Aix est toujours bien présente et dynamique. Les espaces agricoles couvrent plus de 30 000 hectares soit 24% de la superficie du territoire. Activité économique à valeur sociale et culturelle, l’agriculture joue aussi un rôle primordial dans le façonnement des paysages et la protection de l’environnement.

 

La commande – le partenariat

Réalisée en collaboration avec le service agriculture de la communauté d’agglomération du Pays d’Aix, cette étude rentre dans le cadre des études préalables à l’élaboration du SCOT. Selon l’article L.121-1 du code de l’urbanisme récemment modifié par la loi dite « Grenelle II » du 13 juillet 2010, les SCOT doivent déterminer « les conditions permettant d’assurer […] la préservation des espaces affectés aux activités agricoles […] ».

 

La méthode

Pour produire ce document, l’AUPA a choisi de privilégier une approche multidimensionnelle de l’agriculture, dynamique dans le temps et spatialisée, qui combine la collecte de données, des états des lieux thématiques, plusieurs analyses cartographiques et statistiques. 

 

Les résultats / le projet

Un rendu cartographique et statistique qui présente les grands bassins agricoles du territoire, leurs caractéristiques et dynamiques au cours des dernières décennies (qualité pédologique, niveau d’irrigation, productions et filières agricoles dominantes, sièges d’exploitation, démarches d’identification, déprise agricole sous la pression urbaine …). L’étude synthétise les orientations de la DTA, présente le manque de lisibilité foncière dans les documents d’urbanisme et souligne le problème criant d’accès au foncier pour les agriculteurs en Pays d’Aix.  

 

Les suites à donner

Le Scot devra favoriser des facteurs de pérennité de l’agriculture dans un contexte périurbain porteur. Le projet de territoire définira une gestion transversale de cette activité remettant en perspective les enjeux agricoles, urbains et environnementaux. Un équilibre entre ces trois grandes composantes est à trouver.

 

Contact

Sabrina RODRIGUEZ