Estimation de la consommation de l'espace en Pays d'Aix entre 1964 et 2009 (2010)

Le contexte

Les lois Grenelle 1 et 2, dans la lignée du mouvement initié par la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbain du 13 décembre 2000, font de la protection de la biodiversité et de la limitation de l’étalement urbain des objectifs majeurs motivant la réforme des documents d’urbanisme. La loi de modernisation de l’agriculture et de la pêche du 13 juillet 2010 affiche l’objectif de réduire de moitié la perte de surfaces agricoles d’ici 2020. Le cadre législatif connaît ainsi ces dernières années des évolutions qui modifient significativement les objectifs et les outils disponibles pour limiter la consommation des espaces naturels par l’urbanisation et encadrent désormais l’élaboration des documents d’urbanisme tels que les SCOT et les PLU.

 

La commande – le partenariat

Cet atlas a pour but d’estimer l’espace consommé par le développement urbain depuis les années 60 en Pays d’Aix. Il a été réalisé dans le cadre de l’élaboration du rapport de présentation du Scot qui doit présenter une analyse de la consommation d’espace.

 

La méthode

La méthode d’analyse repose sur l’interprétation de cartes topographiques de l’IGN des années 60 à aujourd’hui. Au total une cinquantaine de cartes IGN ont été réunies et près de 120 scans ont été nécessaires pour reconstituer le pays d’Aix à chacune des époques. Chaque scan a ensuite été calé sur le logiciel de cartographie Mapinfo selon le système de projection Lambert II afin de pouvoir calculer des superficies. Les Scan25 géo-référencés du CRIGE ont été utilisés pour l’année 1999. Le travail d’interprétation a consisté à identifier les différents types d’espaces consommés selon les époques.  Une nomenclature simplifiée en 7 postes (contre 48 dans corinne land cover par exemple) permet d’estimer l’espace consommé. 

 

Les résultats / le projet

En illustrant et mesurant les espaces urbanisés au cours des 50 dernières années, l’Atlas se propose de contribuer à la connaissance du territoire, à l’échelle de la communauté et de chaque commune du Pays d’Aix, et d’aider à la prise de conscience des enjeux liés à la limitation de la consommation d’espace. Depuis le milieu des années 60 ce sont près de 15700 hectares qui ont été consommés soit 12% du territoire de la communauté du Pays d’Aix, soit encore 300 hectares par an en moyenne depuis 45 ans. En un demi-siècle, c’est environ trois fois plus que ce qui était déjà consommé en 1964.

 

Les suites à donner

Déclinaison par thématique pour nourrir l’atlas des zones d’activités sur la densification des zones et l’estimation du foncier résiduel. D’autre part, une mise à jour globale de la base de données pourrait-être faite d’ici 5 ans avec la mise à disposition par l’IGN d’une nouvelle couverture au 1/25000.

 

Contact

Guillaume CHAZAL